Recherche

Happy Lowfood

Recettes gourmandes, bio, index glycémique bas

La Coca de Mamie IG Bas

Il y a des recettes de famille comme ça, qui, à la première bouchée, vous font basculer dans l’enfance.

Douceur de vivre, innocence et laisser aller des vacances, parenthèses de vie sous la loggia, yeux qui glissent sur la méditerranée, ambiance saline et huile de monoï, un peu d’ennui juste ce qu’il faut, et l’odeur de la coca bien sûr !

Cette recette est simple, mais délicieuse et personnellement je la préfère froide le lendemain, à fortiori lors d’un pique nique en bord de mer.

La farine T150 (intégrale) se prête merveilleusement à cette pâte à l’huile d’olive très fine et croustillante.

On peut choisir de réaliser des portions façon empanadas mais également une Coca individuelle dans un plat a tarte à la façon d’une tourte.

Voir la recette

Quiche sans pâte poireau mozzarella fumée et carvi IG très bas- veggie

Ce soir c’est quiche ! mais rapide s’il vous plaît : pas le temps ni l’envie de confectionner une pâte. Parfois c’est ça j’ai la cuisine flemmarde 🙂

Le résultat de cette version à l’orge mondée : très fondante, et le mariage des saveurs est vraiment très délicat.

La prochaine fois je testerai bien une variante avec du tofu fumé. Si vous la tentez avant moi je veux bien votre retour !

Voir la recette

Morning cake bowl : cake minute citron noisette IG très bas 

La semaine dernière je me suis littéralement retrouvée  en errance de ptit dej !! Plus de pain intégral, pas envie de muesli bref : envie de renouveau.

En fait ce dont j’avais envie c’était d’un gâteau, un truc tout doux, moelleux et savoureux pour commencer la journée.

J’étais tombée plusieurs fois sur des recettes de gâteaux micro-ondes sans jamais vraiment tester. Ici cet appareil fait plutôt office de décoration, mais il faut dire que pour les matins pressés, une cuission rapide peut constituer un atout !!

Je me suis donc lancée dans une semaine frénétique de tests de mugcakes pour vous livrer cette recette, au grand amusement de mon compagnon, spectateur de divers résultats, euh..comment dire…approximatifs !

Voici celle que j’ai préférée, qui donne un résultat bien aéré, goûtu, généreux et très nutritif. Arosé de son jus de citron agave c’est hum trop bon ! Je me suis inspirée de la délicieuse recette des madeleines de Megalow food qui se trouve ici :

http://megalowfood.com/madeleines-pois-chiche-noisettes-parfumees-a-la-vanille/

Pour réaliser ce mugcake, préfèrez une grande tasse plutôt qu’un mug classique.
Voir la recette

L’incroyable pain à BURGERS IG bas

20160620_200839.jpg

 

Je vous avoue : j’adore les burgers…

Et je ne suis pas la seule dans la famille 🙂

Donc voilà le défi du jour : un pain à hamburger IG bas, oui, certes mais moelleux et aérien s’il vous plait !

Euh, pas évident msieurs dames…

Me voilà fouinant sur le net à la recherche d’une idée lumineuse et bim, flash :  mais bien sûr !! la merveilleuse technique des japonais pour le pain : c’est ça qu’il faut que je teste !

Cette technique s’appelle le tangzhong, et je l’ai découverte grâce à ce blog http://www.cestmafournee.com/2014/01/lincroyable-methode-japonaise-pour-le.html

C’est très simple et vraiment génial : il s’agit d’une préparation eau + farine portée à 65° et reposée une nuit si possible. Cette méthode permet un développement incroyable du gluten, et donne un moelleux incomparable !

Voici donc, l’incroyable recette des BUNS à l’épeautre à IG BAS :

Voir la recette

Qu’est-ce que l’index glycémique ?

 

Bon, ici je ne vais pas rentrer dans un discours scientifique très poussé, car je ne suis ni médecin ni diététicienne, seulement une passionnée de nutrition saine, équilibrée et gourmande !

Bref, en gros :

On trouve des glucides (ou plus simplement les sucres) principalement dans le végétal : pâtes, farines, légumes secs, fruits secs, fruits frais, céréales et pain, miel, sucre mais également dans le lait.

L’index glycémique mesure la capacité du glucide à libérer une certaine quantité de sucre dans l’organisme pendant la digestion.

La consommation de glucides à index glycémique élevé (> 55), souvent appelés sucres rapides, provoque une forte augmentation du taux de sucre dans l’organisme.

C’est utile si on a un effort physique très important à faire, mais peut utile dans notre quotidien souvent sédentaire !

Et paf lorsque le taux de glucose augmente brutalement dans l’organisme, l’insuline vient réguler tout ça. Et si l’insuline s’en mêle, ça veut dire stockage des graisses et autres désagréments.

Les glucides à index glycémique bas au contraire, entraînent une élévation lente et progressive de la glycémie.

En mangeant IG bas, on est rassasié, on n’a pas de fringales, on préserve son capital cardiaque, on mange sainement et on maintient sa ligne.

En mangeant IG haut, la satiété est de courte durée, les fringales plus nombreuses, on peut déclencher stockage de graisse localisée, prise de poids, diabète, risques cardio vasculaire etc…

Ici vous trouverez un tableau assez complet des index glycémiques :

http://www.centrereveil.com/documents/tableau_index_glycemique.pdf

Bien entendu, si on veut garder la ligne ou à fortiori mincir, il faudra veiller à manger la quantité juste de glucides, écouter son corps et les signaux de satiété. Choisir en priorité des aliments à IG bas n’est pas suffisant, il faut varier, privilégier de bonnes parts de légumes, des fruits,  pour que la charge glycémique d’un repas reste basse.

Un exemple : la charge glycémique d’une grosse assiette de pâtes intégrales IG 45 sera certainement plus importante qu’une grosse salade de tomates accompagné d’une tranchette de pain blanc !

 

 

Spaghettis au pesto de plantain du jardin

image

Il y a quelques années une de mes copines Caroline  s’était pointé avec un pot de pesto de plantain aux amandes.
Waouh super ! On peut manger cette plante si commune !!
Je ne sais pas pourquoi cette idée vient de me revenir.  On est à la fin du printemps, après de fortes pluies : idéal pour la cueillette !

Toutes les variétés de plantain se mangent, vous pouvez également les ajouter à vos salades mélangées. Les sommités non fleuries peuvent aussi se préparer au vinaigre comme les câpres.

Petit info utile en passant : froissez simplement cette plante sur une coupure, une piqûre d’insecte pour un soulagement immédiat !

Pour le reconnaître visitez ce site : http://www.gourmandises-sauvages.com/site/une-plante-trs-facile-reconnaitre/#sthash.N8jPZ6C5.ERKeeQAA.dpbs
Il y a vraiment peu de risque de confondre mais évidemment si vous avez un doute ne consommez pas !

Le goût du plantain ? Végétal, légèrement amer puis s’installe un petit  goût de champignon très agréable.  (Certains diront du bolet).
Voir la recette

Les farines chouchoutes !

 

Manger avec des glucides choisis, c’est euh…avoir des placards tout court ! Des placards peu communs où l’on fait la part belle aux farines, aux légumineuses, graines, fruits secs, huiles, oléagineux, sucres alternatifs et lait végétaux.

 

Place aux farines !

Allez hop on fait le ménage dans ses placards, exit les farines blanches en tout genre ici c’est intégral et IG bas !

Mes indispensables :

Les farines à IG Bas (<50)

Farine de blé T 150 : IG 45

La farine de grand épeautre T150 : IG 45 farine proche du blé, mais à haute qualité nutritive, plus riche en fibres et en vitamines. Farine de choix pour la pâtisserie.

Farine de Sarrazin IG 40 : Excellente pour les crumbles, béchamels, et bien sûr pour les galettes Bretonnes !

Les farines à IG très bas, < 35

Farine de Pois-Chiches IG 35 : dans les cakes, crêpes salées, pâtisseries, panisses…

Farine d’Orge Mondé IG 30 : beaucoup d’utilisations possibles, IG bas, goût neutre mais difficile à trouver. Je prenais la mienne sur webécologie qui pratique un prix et des frais de port raisonnables mais à mon grand bonheur mon magasin bio préféré vient de la rentrer

 

Gougères aux olives IG bas

image

Ce soir je mange en duo avec mon loupiot de 3 ans !
Alors j’ai envie de lui proposer de quoi faire trempette dans une bonne sauce tomate. Comme tous les loupiots qui se respectent, faire trempette ça le motive plutôt pas mal et ne prenons pas ombrage des dommages collatéraux 🙂

Pas vraiment envie de fromage mais de goûtu et ça tombe bien : j’ai des olives vertes sous la main.

Le résultat de cette recette : je la change pas d’un iotat !!
Moelleux à souhait et croustillant  à l’extérieur, accompagné d’une belle salade du potager de Papy : je me suis régalée !
Je dis « Je » car le loupiot lui, a boudé mes précieux le coquinoux !

Voir la recette

Voulez-vous jouer avec moi ?

Manger sainement est une préoccupation qui m’anime depuis bien longtemps ! Et vous ? Certainement si vous trainez vos guêtres par ici !

Mais peut-être faites vous également partie du clan des gourmands ? Peut-être aimeriez-vous allier plaisir, gourmandise tout en gardant la ligne ?

Alors poursuivez, vous êtes au bon endroit !

J’avoue, j’ai un faible pour l’épicerie biologique, plutôt végétarienne, pour sa variété et ses merveilleux produits de goût et de terroir.

Une de mes premières inspiratrices, depuis oh, ça se compte en dizaine d’années maintenant : c’est la bloggeuse Cléa. Elle vit proche de chez moi à Grenoble et je vous recommande bien évidemment son site et ses livres ! (http://www.cleacuisine.fr/).

Elle fut à mon sens une des premières à proposer des recettes enthousiasmantes à base de produits alors peu connus du grand public tels que : l’agar agar, le tofu soyeux, ou encore la crème d’amandes et autres produits que vous découvrirez peut être à travers ce blog.

Mon blog s’inspire d’autres bloggeuses comme Marie Chioca http://www.saines-gourmandises.fr/ et d’autres encore que vous trouverez citées dans mes recettes ou dont vous retrouverez la liste dans le menu coups de cœur.

Manger sainement, bio, plutôt végétarien voilà l’alimentation que je préfère. Mais il y a un élément qui rentre en compte également : mon poids !

Non ! je ne suis pas obnubilée par la maigreur, celle des catalogues glacés ! Ce que je recherche, c’est le juste poids, le poids de forme. Celui dans lequel on se sent bien. Après une grossesse, une vie professionnelle prenante il y avait clairement du laisser-aller de ce côté-là !

J’avais découvert il y a une dizaine d’années le concept d’index glycémique via Claude Allard (« mangez mieux soyez mince »). A cette époque j’ai trouvé cela compliqué, pas adaptée à ma vie du moment et j’ai laissé ça de côté.

Puis j’ai recherché plus tard comment rester mince, sur la durée, mais sans déséquilibre, sans effet yoyo à l’image des régimes DUKAN et autres diètes intenables.

J’ai donc orienté mon choix vers la méthode Montignac, mais plus largement vers une meilleure connaissance de la nutrition et de la notion d’IG.

Et oh REVELATION ! On peut manger sainement, et rester mince simplement en prêtant attention au type de glucide que l’on consomme.

Et là : ça devient un jeu ! Réadapter ses recettes, ses ingrédients de manière à baisser l’IG au maximum. Et vous savez quoi : c’est du côté de l’épicerie bio que ça se passe ! On revient au complet, au brut, à une version plus ancestrale de la nourriture mais tout en y apportant la modernité des associations.

On (re)découvre des farines merveilleuses, des alternatives aux graisses animales tout aussi gourmandes, des associations étonnantes et des résultats ultra gourmands !

 

Alors vous jouez avec moi ?

Pour suivre mes recettes sur Facebook : https://www.facebook.com/pg/happylowfood/about/

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑